4eme de couverture : "Un homme revit sans cesse sa vie (et ses erreurs), un journaliste provoque la port de ceux dont il prépare la nécrologie, une voiture dévore les badauds...

Dans ces 21 nouvelles, précédées chacune d'une introduction du maitre sur les coulisses de leur écriture, Stephen King, démontre une nouvelle fois sa maitrise dans l'art du récit et le mélange des genres."

Nombres de pages lues : 857 pages

Mon avis : Stephen King offre des histoires différentes, passionnantes, qui démontrent son brillantissime talent d'auteur. Il excelle dans l'art de la nouvelle, avec ce pouvoir captivant égal à ses romans.

Avant chacun de ses textes, il explique la génèse de celui-ci : où a-t-il trouvé l'idée ? Comment, grâce à qui ?

Donner une préférence sur l'une de ces nouvelles m'est impossible car elles sont toutes de qualité. J'ai bien aimé l'inédite "Cookie Jar", sur un pot à biscuits magique, mystérieux, qui a traversé la vie de la famille du petit Dale.

On reconnait ce côté fantastique qu'affectionne l'auteur, qui se téléscope avec des évènements de la grande Histoire. Avec ces nouvelles et leur présentation, Stephen King fait du lecteur son complice dans ses interrogations et ses créations d'écrivain. Que dis-je, de génie de la littérature américaine.

Stephen King, Le bazar des mauvais rêves. Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Océane Bies, Nadine Gassie et Michel Pagel. Editions Le Livre de Poche, 2018.

Fabienne

STEPHEN BAZAR POCHE