John Grisham est un auteur américain dont je suis régulièrement les publications. Cette fois-ci, avec "Le cas Fitzgerald", il nous entraine pas dans un tribunal, mais dans l'univers des livres rares, des premières éditions et ceux qui feraient n'importe quoi pour posséder ses livres inestimables. Nous découvrons à travers ce roman la passion du monde des livres de l'auteur, qu'il décrit avec humour.

4e de couverture : "Bruce Cable possède une librairie réputée à Santa Rosa sur l'île de Camino, en Floride. Bien que son affaire soit prospère, l'argent provient surtout du commerce de livres anciens et d'éditions originales. Peu de gens, toutefois, savent que Cable a parfois recours au marché parallèle dans sa quête de manuscrits précieux. Dans le même temps, la bibliothèque de l'université de Princeton est cambriolée. Les pertes sont inestimables...

Mercer Mann, jeune romancière en panne d'inspiration, est contactée par une femme mystérieuse travaillant pour une compagnie d'assurances. Celle-ci lui offre une coquette somme pour infiltrer le cercle d'amis de Bruce Cable. Sa mission est de se rapprocher de lui et de découvrir ses secrets. Mais Mercer va trop en apprendre, et les ennuis vont commencer. Le ciel de cette île paradisiaque va bientôt s'assombrir."

Nombre de pages lues : 396 pages

Mon avis : Ce livre se découpe en six parties. "Le casse" de la page 11 à 59, où l'auteur nous décrit avec précision le vol inestimable de manuscrits et de premières éditions de Francis Scott Fitzgerald. 

"Le marchand" de la page 63 à 88, nous présente le libraire, Bruce Cable devenu libraire sur l'île de Camino. Mystérieux, calculateur et manipulateur, c'est une personne sympathique en façade.

"La recrue" de la page 91 à 146 nous présente Mercer Mann, une jeune romancière en manque  d'inspiration, qui est recrutée pour surveiller Bruce Cable. Une jeune femme pleine de surprise qui ira au bout de sa mission.

"La gardienne de la plage", de la page 149 à 195, nous présente Tessa, la grand-mère de Mercer, qui l'emmenait sur l'île chaque été, des souvenirs heureux et tristes, car Tessa est morte en mer. Mercer découvre dans cette partie les autres écrivains qui vivent ici.

"L'intermédiaire" de la page 199 à 209, nous présente Denny, celui qui veut récupérer les livres volés.

"La fiction" de la page 215 à 283, les choses se précisent, le piège se ressert doucement.

"Une fille pour le week-end" de la page 287 à 353, Mercer se rapproche intimement de Bruce Cable afin de découvrir les oeuvres cachées.

"La livraison" de la page 357 à 390. Les livres sont envoyés, par un stratagème réussit de Bruce Cable.

Dans l'Epilogue, nous découvrons les dernières pages pleines de mystère et de retrouvailles inattendues...

Un roman captivant, écrit étape par étape, qui permet de suivre l'histoire dans sa progression. Ces parties bien délimitées permet de bien connaître les personnages et d'imaginer leur psychologie.

John Grishman "Le cas Fitzgerald". Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Dominique Defert. Editions JC Lattès, 2018

JOHN GRISMAN