Dans le cadre du ReadingClassicsChallenge 2018 auquel je participe chaque mois depuis le début de l'année, parmi les deux noms proposés pour ce mois de Juillet, j'ai choisi Brontë. Au début, j'ai cherché : devais-je relire Emily ? Découvrir les écrits de Anne et Charlotte ? Finalement, comme cette année c'est le 200e anniversaire de la naissance d'Emily et que les éditions Archipoche éditaient pour l'occasion les 7 romans des soeurs, je me suis dis, pourquoi ne pas les lire toutes les trois pendant ce mois de Juillet. 

Aujourd'hui, je vous présente, une relecture de l'unique roman d'Emily Brontë "Les Hauts de Hurlevent"...Les autres notes seront publiées en fonction de la date de publication des romans.

L'histoire : "Les Hauts de Hurlevent sont des terres situées au sommet d'une colline et balayées par les vents du nord. La famille Earnshaw y vivait heureuse, jusqu'à ce qu'en 1771, M. Earnshaw adopte un jeune bohémien de 6 ans, Heathcliff. Ce dernier va attirer le malheur sur cette famille. Dès le début, Hindley, le fils de Earnshaw éprouve une profonde haine pour cet intrus.

A la mort de son bienfaiteur, Heathcliff doit subir la rancoeur de Hindley, devenu maître du domaine. Humilié par sa condition subalterne, Heathcliff, qui pourtant aime Catherine, la soeur de Hindley, jure de se venger. Sa fureur est décuplée lorsque Catherine, au tempérament aussi passionné que le sien et dont il est amoureux fou, épouse le riche Edgar Linton. Heathcliff jure de détruire les deux familles qui l'ont fait souffrir.

Catherine meurt en mettant au monde une fille appelée, elle aussi, Catherine. Heathcliff met en oeuvre sa vengeance démoniaque. Il épouse Isabelle, la soeur d'Edgar qu'il n'aime pas avec pour seule ambition de mettre la main sur la fortune des Linton. Il exercera ensuite sa vengeance sur Hindley, frère de Catherine, sur Linton son propre fils et Catherine, la fille de Cathy.

Ainsi vengé, Heathcliff, avant de mourir, accepte que sa belle-fille Catherine et Hareton, le fils de Hindley, puissent s'aimer. L'union des héritiers survivants des Earnshaw et des Linton restaurera-t-elle la paix sur les Hauts de Hurlevent."

Nombre de pages lues : 472 pages

Mon avis : C'est une relecture, si vous suivez Mon Stylo Voyageur, vous trouverez ma première impression, il y a trois ans, sur Les Hauts de Hurlevent.

Pour cette nouvelle lecture, j'ai mieux compris les personnages, la rages de Heathcliff, le caractère de Catherine (fille) et tout ce qui a pu mener à cette terrible vengeance, si minutieusement entretenue pendant des années.

Je pense qu'il aurait fallu il y a trois ans, que je connaisse mieux la vie d'Emily Brontë, dont cette année est le 200e anniversaire de sa naissance...Dans cet unique roman, on retrouve toute la torture de son auteur, de sa rage et de son mal-être. A travers ses personnages et cette histoire, elle montre que la vie n'est pas rose et que la souffrance se manifeste souvent. C'est déchirant, dramatique, et l'écriture puissante et talentueuse d'Emily Brontë a su puiser l'âme profonde des femmes et des hommes de "Les Hauts de Hurlevent"

Emily Brontë "Les Hauts de Hurlevent". Traduit par Frédéric Delebecque. Editions Payot, 1947.

EMILY BRONTE